L'arbre. Au-delà des idées reçues

arbre-idee
24,50 EUR l'unité

Christophe Drénou

Cet ouvrage riche en surprises vous permettra de découvrir ce que vous n'auriez jamais cru ne pas savoir sur l'arbre. Avec une grande clarté, Christophe Drénou, auteur de « La taille des arbres d'ornement » et des « Racines », accompagne son lecteur dans le décryptage des idées reçues, vers des réalités plus complexes. Chaque idée reçue est déconstruite avec des arguments scientifiques et des sources fiables qui permettent d'aller plus loin.

L’ouvrage se présente sous forme d’un abécédaire de mots-clés auxquels se rattachent une ou plusieurs idées reçues. Une recherche par thèmes, par noms communs et par noms d’arbres est également possible grâce aux index. Un QCM (questionnaire à choix multiple) permet de tester ses connaissances et un jeu de cartes aide à comprendre le développement des arbres.

Un ouvrage indispensable pour qui s'intéresse aux arbres !

Qu’est-ce qu’un arbre ? C’est une masse imposante et immobile de tissus vivants portée par un tronc mesurant plus de 7 mètres de hauteur. Le niveau du sol trace une ligne de symétrie séparatrice entre les architectures aérienne et souterraine. Tronc et pivot racinaire grossissent depuis leur centre vers l’écorce, et le bois produit est d’autant plus dense que la croissance est lente. Chaque année, le froid endort les arbres jusqu’aux beaux jours. La reprise débute par les feuilles qui viennent remplacer celles tombées l’automne précédent. Un arbre consomme beaucoup d’eau mais en contient très peu. Les plus gros sont les plus vieux. Ils peuvent même devenir quasi immortels quand les conditions du milieu sont optimales. Dans ce cas, le développement est sans fin, car il comprend une phase d’élévation des branches jusqu’à la cime, suivie d’une phase de mortalité descendante jusqu’à l’enracinement d’un rejet de pied, point de départ d’un nouveau cycle.

Malheureusement, sans les soins prodigués par l’homme, les causes de mortalité sont nombreuses. Les jeunes plants sont arrachés par le vent si on ne les tuteure pas. Adultes, les essences ayant un enracinement traçant (peupliers, résineux, etc.) ne résistent pas aux tempêtes sans une réduction de leur hauteur. Certains végétaux pathogènes, comme les champignons, peuvent tuer les arbres quand les plaies ne sont pas protégées par un mastic accélérant la cicatrisation naturelle. D’autres plantes sont des parasites (lierre, lichen, mousses, etc.) et affaiblissent les arbres. Contre les insectes ravageurs, la meilleure prévention est la suppression des branches mortes et la destruction par le feu des feuilles mortes en automne. Enfin, c’est en coupant les gourmands apparaissant de façon anarchique qu’on parvient à préserver la vitalité des arbres et empêcher leur dépérissement.

TOUT CELA EST FAUX !

23 idées reçues se dissimulent dans le texte ci-dessus. Si vous avez des difficultés à les identifier, vous qui vous intéressez aux arbres, ce livre est fait pour vous (voir annexe 2 pages 238 et 239 de ce livre). L’ouvrage se présente sous forme d’un abécédaire de mots-clés auxquels se rattachent une ou plusieurs idées reçues. Une recherche par thèmes, par noms communs et par noms d’arbres est également possible grâce aux index. Un QCM  vous donne l’opportunité de tester vos connaissances et un jeu de cartes vous aide à comprendre le développement des arbres.

Ce livre bouscule des idées toutes faites ; il vise surtout à éclairer le lecteur et à stimuler sa curiosité.

Fourni avec le livre : Le jeu des 22 arbres. Un jeu de cartes pour apprendre à observer les arbres et comprendre leur développement architectural (selon la méthode ARCHI développée par le CNPF) (22 cartes + règles + indices + diagramme).

En pratique

256 pages, format 16 x 24 cm